14 avril 2018

Johannes VERMEER : Femme endormie

Johannes VERMEER

 Femme endormie

Huile sur toile
de 1656-1657
dimensions : 87.6 x 76.5
Au Metropolitan Museum of  Art
à New York

Comme souvent, les analyses scientifiques ont permis de visualiser les différents repentirs du peintre, ces éléments supprimés qui auraient pu éclairer ou infléchir le sens d'une oeuvre.

Décrit comme "une jeune fille ivre, endormie à une table" au moment de sa vente en 1696, le tableau raconte peut-être une liaison amoureuse: ont en effet disparu un homme mettant son chapeau et d'un chien campés dans l'embrasure de la porte, hypothèse corroborée par un second verre et la jambe à peine visible d'un Cupidon sur le tableau sombre au dessus de la femme.

Il faut regarder les détails à la loupe et avoir de l'imagination! 

Violette DM le 14 avril 2018
D'après le livre de Françoise Bayle

Pour
chez Lady Marianne


13 commentaires:

  1. Bonjour,
    Au premier abord j'ai pensé à une sieste après le repas.
    Le chien est bien présent ce n'est pas évident de le voir.
    Belle toile
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Mais qui se cache sous la nappe!
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. une très belle toile ! pleine de mystère !!
    en effet sous la nappe -- une bosse-
    je pense qu'elle est fatiguée--- ivre ??
    le chien ? pas encore trouvé ! oups-
    gros bisous-

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Intrigants ces dissimulations...
    Merci pour ces explications.
    Bonne fin de journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais aidée par les commentaire par une revue sur les peintures.
      Bisous

      Supprimer
  5. Merci pour cette analyse du tableau , comme Covix je me demande aussi pourquoi cette nappe semble dissimuler quelque chose .

    RépondreSupprimer
  6. Belle toile sombre bien analysée... Il faut bien regarder... ne serait-ce que pour voir e chien !!
    Biz

    RépondreSupprimer
  7. Moi je ne vois pas le chien, d'après moi il est sous la nappe.

    RépondreSupprimer